2000

Dans tout l’Hexagone

Le millésime 2000 en France a été largement salué comme un millésime exceptionnel dans de nombreuses régions viticoles. Les conditions climatiques ont joué un rôle crucial dans la réussite de ce millésime.

En général, le millésime 2000 a été caractérisé par un été chaud et sec, créant des conditions idéales pour la maturation des raisins. Le printemps a été relativement frais et humide, ce qui a conduit à un débourrement tardif et à une floraison parfois inégale. Cependant, l’été est venu avec une chaleur persistante et peu de précipitations, favorisant la concentration des arômes et des saveurs dans les raisins. Cette sécheresse a également réduit les risques de maladies fongiques, ce qui a contribué à la santé des raisins.

Les mois d’août et de septembre ont été particulièrement favorables, avec des journées ensoleillées et des nuits fraîches, permettant aux raisins de développer une belle maturité tout en conservant une acidité équilibrée. Les vendanges se sont déroulées dans des conditions optimales, avec des raisins sains et bien mûrs.

2000 est en France considéré comme un millésime exceptionnel, produisant des vins de grande qualité avec une capacité de garde impressionnante. Les vins rouges sont souvent caractérisés par leur élégance et leur harmonie, tandis que les vins blancs ont montré une belle fraîcheur et une richesse aromatique.

À Bordeaux

La région de Bordeaux a connu des défis lors du millésime en question, malgré cela, elle a réussi à produire des vins exceptionnels. Les pluies abondantes, notamment dans le Sauternais, ont causé des dégâts, mais Bordeaux a tout de même connu des succès, en particulier sur la rive gauche.

Bien que le début de la saison de croissance ait été difficile avec des mois de mai et juin pluvieux, le reste de l’année s’est avéré de meilleure qualité. Les mois de juillet et août ont été chauds et secs, maîtrisant les maladies qui avaient fait leur apparition. Cette chaleur a permis aux raisins, en particulier les Cabernet Sauvignon, d’atteindre une maturité optimale. Les appellations de Graves, Pauillac et Saint-Julien se sont particulièrement distinguées. Les vins blancs de Graves et de Pessac-Léognan étaient fins, fruités et complexes. Les vins rouges, comme ceux du Château Pape Clément, étaient puissants, denses et destinés à un long vieillissement. Pauillac a produit des vins concentrés et robustes, tandis que Saint-Julien a surpris par sa finesse et sa complexité. Margaux et Saint-Estèphe ont également réussi, mais avec légèrement moins de matière que les appellations voisines.

La rive droite a également offert un millésime de grande qualité, mais la sélection des vins était cruciale. Les pluies plus abondantes dans cette partie de Bordeaux ont favorisé les maladies, ce qui a rendu la sélection plus pointue pour les châteaux.

Rouges rive gauche : exceptionnel, millésime du siècle
Rouges rive droite : exceptionnel
Blancs secs : très grand
Blancs liquoreux : faible

En Bourgogne

Le millésime 2000 marque le début du nouveau millénaire et se distingue par sa nature imprévisible, demandant une attention minutieuse des vignerons. Malgré des débuts prometteurs avec des mois de mai et juin favorables, la météo a été fluctuante. Les températures douces et ensoleillées au début ont permis un développement précoce de la vigne, avec une floraison réussie. Cependant, les mois de juillet et août se sont avérés catastrophiques, marqués par des pluies excessives et un froid intense qui ont nui à la maturation des raisins. Le début de septembre a également été difficile, mais des éclaircies mi-septembre ont permis de récolter des raisins mûrs sous un soleil bienvenu.

Face à ces caprices climatiques, les choix des vignerons ont été cruciaux pour atteindre une maturité optimale. Les vins blancs ont mieux résisté que les rouges, avec des Chardonnay plus robustes. Deux régions se sont particulièrement distinguées : Chablis, offrant une belle maturité et des vins vifs, et les appellations prestigieuses au sud de Beaune, comme Meursault, Puligny-Montrachet et Chassagne Montrachet, proposant des vins complexes et opulents. Les Pinot Noir, un cépage délicat face aux variations météorologiques, ont eu plus de difficultés. Les valeurs sûres se trouvent en Côte-de-Nuits, où les vins de Gevrey-Chambertin, Vosnes-Romanée et Chambolle-Musigny se distinguent par leur caractère complet, leur puissance et leur grand potentiel.

Rouges : très bon
Blancs : très bon, meilleur en blanc

10 résultats affichés

Trier :
Voir :