SYLVAIN PATAILLE

Description Domaine Sylvain Pataille

Le Domaine Sylvain Pataille, établi à Marsannay en Côte de Nuit, incarne la passion du vigneron. Son parcours débute  en 1999 avec un seul hectare de vigne, avant que son domaine ne s’étende à 9 hectares en 2002, pour atteindre 17 hectares aujourd’hui. En 2004, il acquiert une cave à Chenôve tout en conservant une ancienne cave voûtée à Marsannay pour le vieillissement de ses vins en barriques.

Grâce à son expertise et son dévouement, il a su se démarquer dans le paysage concurrentiel des vins de Bourgogne. Ses pratiques en agriculture biodynamique permettent au terroir de s’exprimer pleinement. Certifié en agriculture biologique depuis 2008, son domaine privilégie les vendanges manuelles et une vinification douce avec un minimum d’interventions. Les vins sont élevés en fût (avec 30% de fût neuf) pendant 15 à 18 mois.

Sylvain Pataille est un fervent défenseur des terroirs de Marsannay et de Chenôve, notamment avec le Clos du Chapitre, un vignoble méconnu situé aux portes de Dijon. Son approche exigeante comprend le travail des vignes à cheval, une intervention minimale, et un élevage prolongé, parfois sans ajout de soufre. Les vins, dotés de personnalités sincères et dynamiques, méritent d’être découverts, notamment les remarquables aligotés et les admirables marsannays, uniques dans la région.

Parmi sa gamme de vins, on trouve des profils variés : le Bouzeron offre un profil mûr et généreux, tandis que le Clos du Roy séduit par son ampleur et sa salinité. Les Auvonnes présentent une matière large mais légèrement moins harmonieuse, tandis que le Charme aux Prêtres impressionne par sa structure et sa persistance. En Marsannay, le blanc allie carrure ferme et amertume salivante, tandis que le Fleur de Pinot, presque semblable à un rouge léger, se distingue par ses parfums et sa personnalité. Le Clémengeot se déploie avec une sève ferme et riche, tandis que le Clos du Roy offre des tanins charnus et une dimension florale-terreuse. Le Chapitre dévoile une tonalité fraîche et pulpeuse, avec des tanins fins mais serrés, tandis que L’Ancestrale, avec son nez de petits fruits noirs, se hisse au niveau d’un grand cru grâce à son élevage prolongé.

Voir :